Une éjaculation au moins 21 fois par mois prévient-elle le cancer de la prostate?

Il y a des années, une équipe d'oncologues de l'American National Cancer Institute, après avoir étudié 30 000 hommes pendant huit ans, avait conclu que L'éjaculation prévient le cancer de la prostate.

Le résultat de ses recherches, publié dans JAMA, c’est que les grands éjaculateurs (au moins vingt et une fois par mois) avaient un risque de cancer de la prostate trois fois plus faible que ceux qui jouissaient de quatre à sept orgasmes par mois.

Une autre étude

Une nouvelle étude épidémiologique réalisée par Jennifer Rider, de Harvard T.H. L’école de santé publique Chan de Boston a confirmé en 2015 le soupçon que l’éjaculation prévient de telles tumeurs. Les travaux ont été effectués sur une population de 32 000 hommes, incluse dans l'étude de suivi des professionnels de la santé, pendant 18 ans. Au cours de cette période, 3 839 hommes ont été diagnostiqués avec un cancer de la prostate dont 384 hommes sont décédés.

Il a été conclu que les hommes qui eu un orgasme par jour avait réduit le risque de cancer de la prostate de 22%.

Les travaux n'ont pas résolu la question de savoir pourquoi l'éjaculation fréquente réduit le risque de souffrir de cette tumeur, mais l'une des hypothèses envisagées est qu'elle draine de cette glande les cancérogènes qui s'y déposent. Apparemment, et toujours selon l’étude, cette pratique serait beaucoup plus décisive que des facteurs tels que le régime alimentaire, qui a été considéré à maintes reprises comme un élément d’une grande importance pour lutter contre le mal. Cependant, toutes ces données doivent être prises avec prudence en attendant des études plus approfondies.
Image | je @ n